Disposable surgical masks

Comment utiliser des masques jetables et respecter l'environnement ?

Depuis le début de la pandémie mondiale de Covid-19, les masques sont devenus l'accessoire indispensable sur le lieu de travail pour se protéger contre le virus. L'adoption massive de masques chirurgicaux jetables a également suscité une forte inquiétude quant à leur impact sur l'environnement.  

Pour les entreprises engagées dans la protection de l'environnement, l'obligation de fournir un masque chirurgical jetable à leurs employés peut représenter un véritable défi en termes de gestion des déchets et de responsabilité des entreprises. Heureusement, des solutions existent.

Disposable mask

Il faut 450 ans pour qu'un masque se décompose

Les masques chirurgicaux jetables sont faits de plastique, d'élastiques en élasthanne et parfois d'une barre de métal. Ils peuvent prendre jusqu'à 450 ans pour se décomposer et contribuer ainsi à l'augmentation de la pollution liée au plastique.

Dans une étude récente, les Nations unies prévoient qu'en 2020, 75% des masques usagés finiront dans des décharges ou flotteront dans la mer.

400t/jour

C'est le poids en tonnes des déchets de masques jetables générés quotidiennement en France selon Zéro Déchet France.

Protéger les salariés et l'environnement : l'équation impossible ?


En tant que principaux utilisateurs de masques pour protéger leurs employés, les entreprises doivent donc inclure ce nouveau type de déchets dans leur processus de gestion des déchets et dans leurs engagements en matière de responsabilité sociale des entreprises.

De nombreuses entreprises s'engagent dans un modèle plus circulaire et plus respectueux de l'environnement. L'enjeu est de taille : comment continuer à avoir des pratiques responsables et à limiter les déchets ?
 

Des déchets aux solutions de recyclage


En 2020, Lyreco a travaillé sur des alternatives de fin de vie et de recyclage pour les masques à usage unique, par la collecte d'objets usagés et en repensant la composition du masque lui-même d'une manière unique et innovante.

container de masques

Collecter pour mieux recycler les déchets

En novembre 2020, Lyreco a lancé son offre de containers de collecte de masques. Le système consiste à collecter auprès des entreprises les masques à usage unique préalablement jetés par les employés dans des containers mis à leur disposition sur leur lieu de travail. Ces masques sont ensuite livrés à un organisme de recyclage qui les désinfecte et les réduit en flocons avant de réinjecter les matières premières dans de nouveaux produits. 

Aujourd'hui, 1 700 containers Lyreco sont mis en place sur les lieux de travail et reçoivent chaque jour les masques des employés, avant d'être collectés par les livreurs de Lyreco en vue de leur recyclage.

Comment ça marche ?
100% du masque est recyclé et utilisé dans la fabrication de nouveaux produits

Le polypropylène contenu dans la partie bleue des masques est utilisé pour fabriquer de nouveaux produits en plastique recyclé.

Le métal de la barre est envoyé à l'industrie métallurgique.

L'élasthanne des élastiques est incinéré pour être utilisé pour le chauffage public dans les hôpitaux.

Lyreco QSS director with masks supplier Adriano Damiani

Repenser la composition des masques

Et si nous pouvions rendre le plastique inoffensif pour la nature grâce à un simple additif ? C'est la question que Lyreco a soulevé en expérimentant un additif fourni par Biosphere/Trillions qui a la propriété de rendre le plastique biodégradable. Une approche innovante qui, si le test est concluant, permettrait à Lyreco de proposer à ses clients un masque 100% biodégradable tout en restant 100% conforme aux normes de sécurité en vigueur.

Photo : Nasser Kahil, directeur QSS de Lyreco, et Adriano Damiani, fournisseur de masques, font partie de l'équipe qui réalise le test avec l'additif Biosphère

TÉLÉCHARGEZ LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE