mobilier ergonomique

5 conseils pour améliorer l’ergonomie de votre poste de travail

81% des salariés français font du bien-être au travail un enjeu prioritaire au sein de leur entreprise, selon un sondage réalisé par l’IFOP. Ils étaient « seulement » 56% lors de la précédente mesure en septembre 2018. Maux de dos, maux de tête, fatigue oculaire, troubles musculosquelettiques…  Les problèmes de santé qui accompagnent notre sédentarité sont de plus en plus nombreux et affectent l’engagement de vos équipes et leur productivité.

Résultat, mobilier et aménagement innovent et se mettent au service de la qualité de vie au travail tandis qu’émergent de nouvelles pratiques telles que les réunions debout ou les réveils musculaires. Assises adaptées, agencement, design actif pour limiter la sédentarité : voici 5 conseils pour concocter un bureau aux petits oignons !

1 Corrigez votre posture

C’est LA priorité n°1. Au bureau ou à la maison, une mauvaise posture peut causer de graves dommages à long-terme. Assis, vos avant-bras, mains et poignets sont posés, parallèles au sol. Vos épaules doivent être relâchées et vos coudes près du corps. Vos pieds sont bien à plat au sol, éventuellement sur un repose-pied. Evitez de croiser les jambes, vos genoux doivent, dans l’idéal, être à hauteur de vos hanches.

Lorsque vous êtes mobile aussi, soyez vigilant ! Divisez votre bureau en 3 zones. La plus proche de vous doit comporter tout ce dont vous avez besoin au quotidien, pour vous éviter de tendre les bras. A l’inverse, la zone froide nécessite de se pencher ou de se lever.

Peut-on travailler sur son lit ou dans son canapé ?

Certes, maintenir une bonne posture sur une surface molle est délicat. Cela étant, rien d’interdit, dans la mesure où vous changez de posture régulièrement. Dans l’idéal, évitez tout de même d’y rester plus de 30 minutes.

mobilier ergonomique

2 Choisissez les bons équipements

Evidemment, être bien installé sera plus simple si vous disposez des bons équipements.

  • Le fauteuil de bureau et ses accessoires : prenez le temps qu’il faut pour choisir un fauteuil qui vous convient, en fonction du temps que vous y passez. Dans l’idéal, préférez un mécanisme synchrone : le bassin et la colonne vertébrale sont désynchronisés, ce qui facilite le mouvement. Les accoudoirs seront vos alliés.

Choisir le bon fauteuil de bureau

Il n’y a pas que les fauteuils pour être bien assis !

Pensez aux assises plus dynamiques, tels que les ballons d’assise qui sollicitent les muscles pectoraux en douceur. Les coussins de siège peuvent aussi être d’excellentes alternatives au fauteuil de bureau, en télétravail par exemple. Votre dos vous remerciera !

  • Le bureau : droit, en angle, voire électrique pour pouvoir régler sa hauteur et travailler assis ou debout… Les options sont multiples. Bien souvent, il est toutefois difficile de choisir son propre bureau en entreprise. Pensez donc aux accessoires, tels que les repose-pieds, pour créer l’espace qui vous convient le mieux.
  • Le clavier, la souris, le support d’écran : compte tenu du temps passé sur écran chaque jour, avoir le bon matériel n’est pas une option. Evitez de travailler en permanence sur un petit ordinateur portable et utilisez un moniteur et des accessoires externes. Les souris et claviers ergonomiques sont un excellent moyen d’éviter les troubles musculosquelettiques. Si votre bureau n’est pas réglable en hauteur, pensez également aux supports d’écran. La plupart du temps, ils font aussi office de rangement !
  • L’éclairage : ne négligez pas l’éclairage ! Disposer de plusieurs sources lumineuses créera une atmosphère chaleureuse, tout en limitant votre fatigue visuelle. Privilégiez un éclairage doux, et combinez lampe de bureau et luminaires pour un résultat optimal.

Les bonnes pratiques de l’éclairage au bureau

travail sur écran - ordinateur

3 Protégez vos yeux

Le travail sur écran peut être épuisant pour vos yeux et, à long-terme, causer des dommages irréversibles. Commencez par bien placer votre station de travail. Dans l’idéal, privilégiez les sources de lumière naturelle. Placez votre écran à la perpendiculaire des fenêtres ; le haut de l’écran doit être à hauteur des yeux pour garder la tête bien droite.

Ensuite, pensez au mode nuit, désormais disponible sur la plupart des solutions informatiques. Attention tout de même à bien respecter un niveau de contraste optimal, pour ne pas demander d’effort supplémentaire à vos yeux.

Enfin, gardez en tête la règle 20-20-20. Quittez l’écran des yeux toutes les 20 minutes pour regarder un objet situé à 6 mètres (20 pieds), le tout pendant au moins 20 secondes. Cela vous aidera à détendre vos muscles oculaires !

4 Limitez les nuisances sonores

1 salarié sur 2 se dit gêné par le bruit sur son lieu de travail, selon une étude menée par l’IFOP. 30% des télétravailleurs estiment par ailleurs que leur sensibilité au bruit a augmenté après les confinements.

Conséquences directes, la fatigue, la lassitude et l’irritabilité sont citées par 60% des salariés interrogés, un chiffre en hausse, tandis que 33% disent souffrir de surdité.

Le niveau sonore doit donc être pris en compte dans l’ergonomie générale de votre poste de travail. Les cloisons insonorisées sont un bon moyen de réduire les nuisances sans revoir complètement l’acoustique de vos locaux. En télétravail aussi, choisissez autant que possible un endroit calme, loin des bruits du quotidien !

Réduisez le bruit en open-space

5 Bougez !

C’est peut-être le conseil le plus important : ne restez pas immobile trop longtemps ! Même si votre posture est parfaite, l’impact de la sédentarité sur la santé n’est plus à prouver. Si vous en avez la possibilité, levez-vous et faites quelques pas régulièrement pour vous dégourdir les jambes. Si vous avez en plus accès à un espace extérieur, c’est encore mieux : s’aérer l’esprit booste la productivité et la créativité.

Pensez aussi à vous étirer régulièrement. Faites bouger votre nuque, vos jambes et le haut de votre corps en douceur, pour détendre vos muscles.

personne marche couloir bureau

Sur le même sujet