Lyreco, Lernende, herzlich Willkommen

Un début réussi dans le monde professionnel

Le diplôme d’école secondaire approche et la prise de décision pour un métier est à la porte. Le début de l’âge adulte commence et avec lui le sérieux de la vie. Le choix d’un apprentissage n’est pas toujours facile. Lors d’une interview, Bleona Selmani raconte ses expériences et les raisons pour lesquelles elle a démarré une formation en tant qu’employée de commerce CFC chez Lyreco. 

Bleona, qu’est-ce qui t’a rendue attentive à Lyreco?
Lyreco se situe pratiquement dans mon voisinage. Lorsque j’étais à la recherche d’un apprentissage, l’annonce de Lyreco m’a tout de suite sauté aux yeux. La branche avait l’air intéressante, ce qui m’a décidée à en apprendre plus dans le cadre d’une journée d’orientation.

 

Qu’est-ce qui t’a poussée à postuler en tant qu’employée de commerce CFC chez Lyreco?
L’atmosphère lors de la journée d’orientation m’a convaincue dès le début. Là-bas, j’ai rencontré un ancien ami avec qui j’étais à la maternelle. À l’époque, il en était à sa première année d’apprentissage et a répondu à toutes mes questions. Cette journée-là m’a permis de me faire une bonne image de l’entreprise, avec tous ses domaines et divisions. Par ailleurs, j’ai même pu me rendre utile en travaillant, je n’ai pas seulement regardé. C’était chouette.

 

Pourquoi as-tu choisi Lyreco?
C’était l’endroit qui me plaisait le plus. Il y avait cette ambiance spéciale. J’avais l’impression d’être chez moi et cela me réjouissait.

 

Comment as-tu perçu le début?
Pour moi, cela a été un grand changement. La culture du tutoiement a été la chose la plus difficile pour moi. À l’école on vouvoyait les enseignants. Et après, tu démarres ta formation et tu peux tout à coup tutoyer le PDG, cela faisait bizarre (elle rit). L’introduction s’était très bien passée. Après neuf ans d’école, à la base tu n’as aucune idée de ce qui t’attend. Le fait d’avoir toujours eu une personne de contact, qui m’accompagnait, m’a facilité l’introduction. Les questions étaient toujours bienvenues et cela me rassurait.

Bleona Selmani, Lyreco Lernende und Wiederkehrende Temporär Mitarbeiterin

Tous sont très serviables. Même si parfois on a peut-être trop de questions, on reçoit toujours une réponse positive et on n’est jamais repoussé. C’est une attitude que j’apprécie beaucoup.

Bleona Selmani

Qu’est-ce qui t’a surprise pendant ton apprentissage?
Que j’aie toujours été soutenue. Que ce soit à l’école ou au travail. J’ai toujours eu quelqu’un à mes côtés à qui je pouvais m’adresser. Mais ce que j’appréciais le plus, c’était cette compréhension. Par exemple, si le lendemain un examen était prévu, on pouvait quitter plus tôt. Je trouvais cela très généreux et surtout humain.

 

Quels sont les domaines qui t’ont plu le plus pendant ton apprentissage?
Le côté le plus intéressant d’un poste d’employée de commerce est la possibilité de pouvoir apprendre à connaître différents domaines. Ce que j’ai apprécié le plus c’était le secteur du marketing et des RH. Cela m’a permis de varier et d’apprendre beaucoup de choses. J’ai tout de suite su qu’après mon apprentissage j’aimerais approfondir l’un des deux domaines. Mais actuellement je ne sais pas encore lequel.

 

Qu’est-ce que tu apprécies le plus chez Lyreco en tant qu’employeur?
Qu’on puisse s’adresser aux gens si l’on a des questions. Tous sont très serviables. Même si parfois on a peut-être trop de questions, on reçoit toujours une réponse positive et on n’est jamais repoussé. C’est une attitude que j’apprécie beaucoup. En général, la communication entre les employés est géniale.  

 

Et qu’en est-il de la culture d’entreprise?
On se sent comme chez soi. (elle rit) L’ambiance de travail est très familiale, on se sent tout de suite à l’aise.

 

Après 3 ans d’apprentissage, tu t’investis maintenant à temps plein pour la maturité professionnelle. Comment en es-tu venue?
J’ai entamé la maturité professionnelle directement après l’apprentissage. À l’époque je le trouvais trop fatiguant de faire les deux choses parallèlement. Malheureusement, les notes n’étaient pas suffisantes est j’ai donc dû interrompre. Entretemps, je travaillais à temps partiel chez Lyreco. Comme la maturité professionnelle m’avait convaincue et que je voulais absolument la faire, j’ai essayé une deuxième fois. Cette fois-ci a été la bonne et en été 2021 j’obtiendrai le diplôme.

 

Comment se fait-il que tu ais commencé à travailler à temps partiel chez Lyreco après l’apprentissage?
Le contact avec les employés et surtout avec le domaine RH n’a jamais été interrompu. Comme je savais que dans certains domaines il y avait beaucoup de choses à faire, j’ai spontanément demandé. C’est pourquoi j’ai temporairement soutenu l’entreprise pendant quatre mois.

Il doit s’agir d’un poste qui me rende heureuse et qui me donne envie de me lever le matin. Comme cela a été le cas pour Lyreco.

Bleona Selmani

Quels sont tes objectifs? Qu’est-ce que tu espères pour ton avenir professionnel?
Mon objectif est de fréquenter une école supérieure après la maturité professionnelle en 2021. Les études de la psychologie économique me fascinent beaucoup. Les domaines du marketing et des RH ont toujours éveillé un grand intérêt en moi. Mais je ne sais pas encore exactement quelle direction choisir. Le secteur RH je le trouve très intéressant mais franchement, il me fait également peur. Les coups du sort des employés ne me laissent pas indifférente.

En tant qu’apprentie, cela n’était pas facile à gérer. Mais tout est encore ouvert. D’abord, j’ai devant moi des études de trois à quatre ans. Je dois toujours décider si je fais les études à temps plein ou en cours d’emploi. Mais une chose est claire: il doit s’agir d’un poste qui me rende heureuse et qui me donne envie de me lever le matin. Comme cela a été le cas pour Lyreco.